Ouest Torch'

On n’est pas sérieux quand on a 20 ans

Avoir 20 ans, ça prend du temps

Avoir vingt ans ça prend du temps !

J’ai dix-neuf ans, il paraît que je n’en ai pas encore vingt. Sauf que je suis dans ma vingtième année, comme toi qui en a 29, 39, 49… Figure-toi que tu es déjà dans la décennie suivante !
Normalement, à cet âge là, on passe le bac, on finit sa première année de fac ou on cherche du boulot. On commence sa vie d’adulte indépendant quoi ! Moi, je me tiens à l’écart de tout ça : je refuse de passer le bac, et, de fait le reste est inenvisageable, et ça me va !

J’aime bien ne pas savoir de quoi sera fait demain et prendre le temps d’y penser. Je suis loin de l’idée que l’on se fait de la vie « d’adulte responsable ». Soit, depuis mes dix-sept ans je vis seule, enfin, sans mes parents (avec lesquels je m’entends très bien), je gère mes emmerdes administratives et mes sous toute seule (en effet, j’ai l’immense privilège de bénéficier d’un handicap et de la compensation financière qui va avec). Mais au delà de ça, je réfléchis et surtout, j’existe de bien d’autres manières, moins conventionnelles.

Moi, je veux vivre : voyager, rencontrer des gens, discuter… C’est comme ça que je me cultive (les bouquins, c’est bon pour les bien voyants !) J’apprends des gens et des relations, je partage mon expérience du monde. Et surtout, on me laisse faire, puisqu’à mon âge, on est adulte, il paraît, alors j’en profite pour rendre l’expérience intéressante sans subir la culpabilité de me sentir trop enfant pour mon âge. Et ouais, j’suis une grande fille moi ! Je n’ai peut-être jamais travaillé, mais qu’est-ce que vous croyez ? Avoir 20 ans, ça prend du temps !

Nem

illustration : Mme Patate

Partager cet article

Commenter