Ouest Torch'

Tour de France #7

Douarnenez

Sur la plage des Dames, on se baigne comme on veut, quand on veut et avec qui on veut ! À l’initiative du Planning familial, une trentaine de personnes se sont baignées tout habillées pour dénoncer l’absurdité des arrêtés anti burkini. Robe noire, foulard, passe-montagne, pyjama… La baignade fut joyeuse, histoire de pointer avec humour et dérision, le grotesque des interdictions, sans cautionner le burkini, mais en respectant celles qui le portent.

Notre-Dame-des-Landes

Le président de région des Pays-de-la-Loire aurait bien aimé interdire les sessions de formation à la défense de la ZAD, menaçant d’en poursuivre les participants. Raté ! Dès le premier week-end, plus de 70 personnes étaient présentes pour découvrir la zone, imaginer des actions créatives ou apprendre à connaître ses droits. Formations jusqu’au mois d’octobre. http://zad.nadir.org/

Bure

Mais que va-t-on faire de nos déchets nucléaires ? On pourrait les mettre en Meuse ! Ah ben non, ils sont pas d’accord non plus! C’est énervant à la fin tous ces gens qui se battent pour défendre la qualité de leurs lieux de vie. Là aussi, ils se sont mobilisés plus que jamais durant l’été, et ce n’est pas terminé. www.vmc.camp

 

Aurillac

Les festivaliers de rue n’ont pas reconnu la ville cette année. Grilles anti-émeutes, vigiles, militaires, polices, les contrôles et les fouilles étaient permanents et l’atmosphère étouffante. Au 2e jour la colère est montée et le lendemain l’affrontement a inévitablement eu lieu. Les lacrymogènes ont attisé les braises, avant que l’ordre ne vienne d’en haut: retrait des troupes immédiat. Aurillac outragée! Aurillac brisée! Aurillac martyrisée! Mais Aurillac libérée!

Partager cet article

Commenter