Ouest Torch'
Couleuvre à collier Photo : Francois / bretagne-vivante

Martingale

Réussir ensemble au Pays de Landivisiau. C’est le nom du projet de création d’une centrale à cycle combiné au gaz naturel à Landivisiau. Le dernier bulletin de propagande du consortium Siemens/Direct Energie (fournisseur privé d’électricité) date de juillet 2015, comme si depuis, la mobilisation contre le projet avait découragé le PDG deDirect Energie (DE), Xavier Caïtucoli, de mouiller la chemise. Il s’était pourtant appliqué, dans ses éditos, à défendre son intérêt général en fustigeant le harcèlement des opposants. Quand bien même cette centrale déverserait un million de tonnes de CO2 par an, il exposait les mesures prises pour « réduire les impacts sur l’environnement proche». Des haies bocagères, des mares à batraciens, des andains à reptiles… Il vantait les bienfaits à venir pour l’économie et l’emploi local, une vraie opportunité !

Du flouze pour 40 ans

La bonne affaire serait surtout destinée à Xavier Caïtucoli qui, à travers la CEB(Compagnie électrique de Bretagne), créée pour l’occasion, toucherait une prime de plus d’un milliard d’euros sur 20 ans (renouvelable 1 fois). Cette manne serait payée en partie sur les fonds de la CSPE (Contribution au service public de l’électricité), c’est- à-dire par les consommateurs. Mais qui est donc ce polytechnicien aux dents longues? En 2000, Xavier Caïtucoli était directeur de publication de La Relève nationale, le journal de la fédération des AlpesMaritimes du Mouvement national républicain (MNR) deBruno Mégret. Notons que le Parti populiste, créé en 2005 par Franck Timmermans, cofondateur du Front national, reprendra ce titre pour sa déclaration en Préfecture: «Parti populiste, la relève nationale». En 2001, Xavier Caïtucoli est tête de liste MNR à l’élection municipale de Nice, et en juin 2002, il se présente aux législatives à Cagnes-sur-Mer, toujours sous l’étiquette MNR, mais n’obtient que 1,6% des voix. En décembre de la même année, il fonde Polémia, outil de diffusion de la pensée nationaliste, avec Jean-Yves Le Gallou. Cet élu FN puis MNR d’Île de France de 1986 à 2004, est le créateur du Club de l’Horloge, nébuleuse de l’extrême droite, et inventeur du concept de «préférence nationale».

Entre potes

Mais Xavier Caïtucoli, aujourd’hui à la tête de plus d’une dizaine d’entreprises, n’a pas attendu sa dé- faite électorale pour avoir une autre idée en tête. Après cinq ans passés chez LVMH comme directeur de logistique, et deux autres au sein d’une start-up, il décide de voler de ses propres ailes. Tandis que ses amis déversent leurs idéologies nauséabondes, lui va faire de l’argent et sent le bon filon: l’ouverture du marché de l’énergie. Dès le 7 juin 2002, il crée DE avec son coloc et camarade de promo, Fabien Choné, cadre chez EDF. Ils réussissent alors à lever des fonds auprès de riches patrons dont Sté- phane Courbit, directeur d’Endé- mol et de Betclic, agréée après l’ouverture à la concurrence des paris en ligne sous NicolasSarkozy. Avec un nombre non négligeable d’amis du président, Xavier Caïtucoli a réussi à faire sélectionnerDE, en février 2012, pour une opération des plus juteuses. Alors, réussir sans eux au Pays de Landivisiau, ça vous dit ?

Calamity Jane

www.nonalacentrale-landivisiau.fr

Partager cet article

Commenter